Les réseaux sociaux: transformer mes peurs en opportunités !

Created with Sketch.

Les réseaux sociaux: transformer mes peurs en opportunités !

Il y a quelques mois maintenant que l’idée de ma nouvelle entreprise mûrit dans ma tête. Une action à entreprendre, je le savais bien, était de développer ma présence sur les réseaux sociaux. J’ai donc créé une page Facebook, un compte Instagram, j’ai mis à jour mon profil LinkedIn. Et puis voilà ! Tout ça, c’était il y a plusieurs mois. Pourtant, ça ne fait qu’une semaine que j’ai publié quelque chose. C’est bien simple, j’étais bloquée devant mes différents comptes avec beaucoup de peurs et donc aucune action.

Soudainement, j’ai eu le déclic et je me suis rendu compte que je pouvais transformer mes peurs en opportunités. Parce que, oui, mes peurs sont fondées et oui, il y a des solutions pour les dépasser. Voici les 5 peurs principales que j’ai transformée :

1. Je n’ai pas le temps:

C’est évident, j’ai un business à développer, du travail à réaliser pour mes clients actuels, des prospects à trouver, des nouveaux clients à convaincre, etc. La vie d’entrepreneure est remplie de challenges. Alors perdre des heures sur les réseaux sociaux, c’est impossible.

2. Je ne sais pas quoi dire:

Je n’ai aucune idée de quoi raconter, quand, comment, pourquoi ? Il y a tellement de choses qui se font et se disent déjà, je suis perdue !

3. Pourquoi est-ce que quelqu’un me lirait ?

Forcément, si je ne sais pas quoi dire, je ne vois absolument pas pourquoi quelqu’un aurait envie de me lire ! Logique 🙂

4. Et si je ne suis pas crédible ?

Je dois être crédible pour ne pas perdre ma clientèle actuelle et me dévaloriser. Merci à mon cher « syndrôme de l’imposteur » de toujours être là pour moi !

5. Personne ne me lit ni ne me suit

Avoir l’impression de parler toute seul et dans le vide, c’est assez flippant. Ça a un côté rassurant, qui m’a permis de déjà rédiger plusieurs articles de blog (que personne n’a lu, ouf :-)) mais ça fait peur quand on est face à un réseau qui nous le montre bien avec les likes, les partages etc. On voit directement que notre publication ne sert à rien.

Pour surmonter ces peurs, j’ai lu énormément d’articles et de livres blanc, j’ai suivi des formations en ligne, hors ligne, etc. Aujourd’hui, j’ai envie de vous montrer qu’on peut transformer ces peurs en opportunité pour se dépasser et avancer !

1. Je n’ai pas le temps ?

⇒ Je crée une stratégie sur un réseau social.

Pour gagner du temps, je me pose et je prends le temps (logique non). En effet, au lieu de m’éparpiller sur tous les réseaux sociaux sans savoir ce que je fais. Je m’arrête et je réfléchis à ma stratégie. Après avoir définit ma cible (nous en reparlerons dans un prochain article), j’analyse où elle se trouve, je définis sur quel réseau je me sens capable d’interagir et je me fixe à ce réseau et celui-là uniquement. Pour démarrer, en tout cas, je commence par UN seul endroit où je concentre mes efforts.

2. Je ne sais pas quoi dire ?

⇒ Je définis une ligne éditoriale

Ahaaa, c’est bien joli ça, non ? Mais quesaco ? C’est bien simple, encore une fois, je m’arrête et je me pose pour réfléchir concrètement. Je définis :

  • à quelle fréquence je vais publier. Tous les jours, ce n’est pas nécessaire par contre, régulièrement, c’est indispensable !
  • ce que je vais dire : par exemple je choisis une thématique par semaine et je publie du contenu sur cette thématique. Ou bien je choisis de publier un article de blog le lundi et un exemple de mes services le jeudi ?
  • Je fais des liens avec l’actualité, les saisons, le monde – si et quand c’est possible
  • Je prévois et donc au moment de publier, tout est clair et c’est beaucoup plus facile

3. Pourquoi est-ce que quelqu’un me lirait ?

⇒ j’apporte de la valeur 

J’ai une cible, une stratégie et une ligne éditoriale, mais ce que je publie doit aussi être utile pour ma cible :

  • je réponds à une problématique qu’elle a
  • je lui apprends quelque chose
  • je la mets en réflexion sur un sujet d’actualité
  • je la fais sourire avec un contenu inspirant (une citation, une réflexion sur un moment clé de l’année comme la chandeleur ou pâques)

4. Et si je ne suis pas crédible ?

⇒ Je suis cohérente et professionnelle

Ce que je publie est réfléchi et ça doit se voir. Je respecte donc toujours mon identité visuelle. Les images que je publie sont alignées avec ma charte graphique et tout est cohérent.

5. Personne ne me lit ni ne me suit ?

⇒ Je suscite de l’interaction

Au début, en effet, pas grand monde ne va me suivre, et ce n’est pas si grave. Petit à petit, ma communauté va se développer. Il faut donc commencer par y croire ! Et ensuite, susciter de l’interaction avec ceux qui me liront. Poser une question en fin de poste ou inviter à l’action.

Une fois que j’ai mis tout ça en place, je n’oublie pas d’ANALYSER les résultats. Regarder dans mes statistiques ce qui est liké, partagé, commenté et combien de personnes sont touchées par mes postes. Ce qui me permettra de réajuster ma stratégie et ma ligne éditoriale au fur et à mesure que j’évoluerai. J’apprends de mes erreurs et je vais de l’avant.

Alors, qu’en pensez-vous ? Dites-moi en commentaire quelle est votre plus grande peur? On pourra essayer de la transformer ensemble en une opportunité !

Répand la créativité

 

Laisser un commentaire